Samba um dia, samba sempre

Samba um dia, samba sempre

Mercredi 2 mars 2011

Réveil à 9 h 20

 

Petit déj, je m'installe dans un transat et finis par m'y endormir.

 

Le temps est bien gris aujourd'hui.

 

Départ pour le stage. On a fait 2 hrs au lieu de 2 hrs 30.

 

Cécile m'a dit que j'avais fondu. ça fait bien plaisir à entendre...

 

Aujourd'hui, comme Pascale nuos l'avait annoncé, il y avait un couple présent durant le cours qui était là pour filmer des français qui participent au carnaval de Rio. Je leur ai demandé si ils filmeraient d'autres groupes que nous. Réponse négative.

 

Dimanche, ils viendront à la concentraçao.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la pousada. Longue douche. C'est bon de flâner.

 

Il a pluvioté tout l'après midi, il pluviote encore à 22 hrs lorsque je pars pour Lapa. J'y rejoins Cécile. Nous allons à Rio 40° graus pour voir le show de Revelaçao. Quand je vous dit que ce sont mes chouchous...

 

L'entrée coûte 25 Rs.

 

Je me commande une feijao. Ce sont des haricots noirs. C'est servi dans une toute petite timbale, il y a des croutons, ça se mange comme une soupe. A la cuillère.

 

Au cours de la soirée, bien avant le début du show de Revelaçao, Ronaldinho (oui, le joueur de foot !) est passé à, disons 3 mètres de moi. C'est marrant quand même. Il était accompagné de gardes du corps. Mais il n'y a pas eu de mouvement de foule, jusqu'à ce que les gens réalisent que c'était lui, et quand les gens ont réalisé, trop tard, il s'était déja engouffré dans l'ascenseur.

 

Il y a un monde fou. C'est noir de monde.

 

En partant, je croise Claudinho, le producteur des Revelaçao.Nous parlons quelques minutes et quand je m'en vais il me demande de passer le bonjour à Cynthia.

 

Dodo à 3 h 30.

 

 

 

 

 



08/04/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres