Samba um dia, samba sempre

Samba um dia, samba sempre

samedi 5 mars 2011

Réveil à 9 hrs. Il flotte à tout va. Chuva, chuva, chuva !

 

C'est la veille du grand jour.

 

Demain, c'est à nous de briller sur la piste du sambodrome.

 

Ce matin, avec Frida, nous avons essayé nos fantasias. Les autres pensionnaires de la pousada nous ont prises en photo.

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

J'avais prévu un programme simple : ne rien faire. Mais je reçois un SMS de Pascale qui nous dit que nous pouvons venir à Botafogo chercher nos billets pour assister au défilé des 5 écoles qui vont  nous succéder.

 

Elle a eu des places pour le setor 1, à 150 Rs.

 

Je n'ai pas pris de place pour le lundi soir : je le regarderai à la télé. Je n'ai pris une place que pour dimanche.

 

Je suis arrivée à Botafogo sans difficultés.

 

Chez Pascale j'ai croisé Kelly , Sandra et Joyce, qui était venue chercher son costume.

 


 

 

 


 

 

 

Par contre j'ai eu davantage de mal à rentrer : bagunça do carnaval de rua ! A gente bebe, faz xixi na rua, é muito ruim. Bordel du carnaval de rue, les gens boivent, pissent dans la rue, j'en ai même vu un assis au bord du trottoir, son engin dehors, en train de pisser tranquillement !

 

En rentrant à 17 hrs, j'arrive à tchatter avec ma fille. Mes enfants me manquent et le carnaval de rue m'énerve : je pleure sur mon lit et finit par m'endormir.

 

Du coup cette nuit-là, je n'ai pas mangé. Une fois de plus.




21/04/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres