Samba um dia, samba sempre

Samba um dia, samba sempre

Dimanche 6 mars 2011, jour J !!!

Je me réveille à 8 h.

 

Petit déjeuner. Tiens, il s'arrête de pleuvoir...

 

Aujourd'hui, c'est le grand jour !!!

 

Ce soir, c'est à nous de briller dans le sambodrome !

 

Tiens, il y a du soleil !!!

 

Farniente au bord de la piscine.

 

Vers 16 hrs, je fais un petit repas, parce qu'il faut que je sois en forme ce soir, et cette nuit. Il ne manquerait plus que je fasse une hypoglycémie...

 

17 hrs, Frida et moi partons de la pousada semi-costumées (sauf plumes, chapeau et ailes). Nous y allons en taxi. C'est très dommage car Pascale a dit que c'était sympa de prendre le métro le jour du carnaval car on y voit les gens des écoles costumés, et les gens chantent. Et en fonction de la chanson, tu sais si ils font partie de ton école ou non. Bon, tant pis...

 

Le RV est au métro Central au lieu d'être à la quadra de Sao Clemente, parce que celle-ci est fermée. Dommage car Catherine disait que les bahianaises y terminaient leurs costumes au dernier moment avec l'enfilage des cerceaux. Il y a certainement matère à faire de belles photos à ce moment là.

 

La concentraçao est du côté "Balança mas nao cai". Les gens arrivent, certains déja costumés, certains semi-habillés, comme nous, et d'autres qui sont venus habillés normalement et qui s'habilleront sur place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Voici quelques uns des chars de l'école


 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


Dans la rue, les gens qui n'ont pas les moyens de s'offrir une entrée dans le sambodrome demandent à faire des photos avec les gens costumés. Tout le monde se prête volontiers au jeu. Moi la première. C'est quand même bien la moindre des choses.

 

Voilà ci-dessous le costume que j'avais choisi au départ. Il faisait partie de l'ala "Natureza do samba".

 

 


 

 

 

Voilà ci-dessous la fantasia avec laquelle je ne voulais surtout pas me retrouver, du fait que nous n'ayons pu avoir la "Natureza do samba. Ca m'inspire plus "la soupe aux choux" que des baigneurs (allez savoir pourquoi ???)

 

 

 

 

 

 


 

Ci-dessous, les photos de quelques fantasias rigolotes, comme celle des gens habillés en taxi avec leurs gros chaussons, entre autres.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

En voici encore quelques unes

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Catherine me prête son rouge à lèvre rouge et ses paillettes. Heureusement, car moi, j'ai tout oublié...

 

Tout le monde est là. Pascale et Pablo arrivent.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pascale nous a fait un petit discours avant que nous soyons placé-e-s, elle était super émue, elle a dit qu'on était prêts, elle l'a vu, elle sait qu'on va tout donner.

 

Pascale, minha querida, muita obrigada para todo ! E graças à você se pude desfilar com a grande Sao Clemente. Brigada, viu ???

 

Il est 20 h 30. Pas vu le temps passer... ça commence à s'agiter sérieusement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le diretor nous place. Il passe dans les rangs ajuster les fantasias de ceux / celles qui ont besoin.

 

Je suis sur la ligne de Catherine, à côté d'Aline. Fabienne est à gauche. Les filles sur le milieu. Je suis plus du côté droit de la ligne, il y a encore 3 filles à ma droite.

 

Je mets ici le lien vers l'album photo de Patrick Fitan "Tripak" qui m'a gentiment autorisée à publier ses photos dans mon article : Album photo Tripak

 

Les 7 photos qui suivent sont réalisées par lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Feu d'artifice. C'est le moment !!!!!!!!!!!

 

Nous avançons.

 

Et voilà. Nous tournons pour entrer DANS le sambodrome. De l'autre côté de la rue, sont massés une foule de gens qui ne peuvent pas se payer une entrée dans le sambodrome et qui viennent quand même voir les chars et les gens.

 

Je rentre dans le sambodrome. Très éclairé. Je passe de l'ombre à la lumière. C'est fabuleux. Dans le sambodrome, près de 70 000 spectateurs. Qui sont là pour nous. Pour moi.

 

J'ai bien suivi à la lettre tout ce que nous a recommandé Pascale : sourire au public, lui faire des signes, lui adresser des bisous, sourire aux caméras, sourire aux gens qui prennent des photos, chanter chanter chanter. J'étais à fond dedans. Depuis le temps que j'attends ça...

 

Sur ma gauche, les secteurs impairs. Les plus intéressants selon moi. Les spectateurs locaux et des touristes.

 

Sur ma droites, les camarotes. une catégorie déja plus aisée. Ils n'ont pas forcément le sourire, ces gens-là ! Ils tirent une de ces tronches, certains d'entre eux...ça ne donne pas forcément envie de tout leur donner, mais tu le dois quand même. Moi, personnellement, j'avoue que je me suis davantage tournée vers les spectateurs de gauche.

 

J'ai vu les postes des juges. J'ai vu les caméras de la Globo.

 

Mes plumes et le dos me gênent pour faire des mouvements et impossible de tourner.

 

La prochaine fois, je choisirai un costume plus commode, et je tâcherai de me placer au plus près de la gauche.

 

C'est déja fini. On arrive à l'apotéose ! J'ai l'impression que ça a duré 5 minutes !!! Ce n'est pas possible, mon défilé n'a pas duré plus de 5 minutes. Cela fait si longtemps que j'attends cela et c'est déja terminé ????????!!!!

 

Les chars se dispersent par la droite, les défilants à pieds se dispersent par la gauche.

 

En sortant du sambodrome, tout le monde se déshabille. J'abandonne ma fantasia (sauf le pantalon et la veste que je garderai) à un jeune homme qui récupère celles que les gens veulent bien lui laisser. Je ne sais pas ce qu'il fera de tout ça, certainement un business quelconque, mais qu'importe. Je suis bien contente de me débarrasser de tout cela.

 

J'enlève le pantalon et la veste, je suis donc en shortinho et débardeur. J'enlève mes babouches et mes chaussettes et j'enfile mes tongs. Je les avais rangées dans le bouffant du pantalon de ma fantasia (et je ne risquais pas de les perdre, les genoux étant resserrés par un élastique).

 

Direction le setor 1 où je vais assister au défilé des 5 écoles suivantes. Enfin 4 ou 4 1/2 car celle qui nous succède, Imperatriz Leopoldinense, a déja commencé. C'est bien organisé : il y a avant l'accès aux gradins une sorte de ocnsigne avec deux dames qui gardent les fantasias  de ceux / celles qui les ont conservés.

 

En cliquant sur ce lien, vous pourrez accéder aux photos du carnaval du 6 mars 2011 (écoles autres que Sao Clemente)

 

Après Sao Clemente, défilaient, dans l'ordre :

 

- Imperatriz Leopoldinense

- Vila Isabel

- Tijuca

- Portela

- Mangueira

 

ça a été une nuit exceptionnelle. C'est vraiment grandiose. Un travail exceptionnel réalisé en une année entière. Les chars, les fantasias. Quel travail !

 

J'admire les passistas, les bahianaises, la velha-guarda, la section des handicapés, la bateria et sa rainha, les couples de porte-bandeira et mestre-sala.

 

Un immense bravo à Portela qui a fait un travail formidable pour présenter des chars magnifiques alors qu'ils ont subi un incendie dans leurs entrepôts un mois avant le carnaval. Ils ont présenté 8 chars, dont 7 absolument magnifiques. Exceptionnel. Et pourtant, cette année, ils ne seront pas notés. Mais ils ont malgré tout travaillé d'arrache pied pour l'honneur, et certainement par amoir de leur école. C'est beau !

 

Grande Rio et Uniao da Ilha ne seront pas notées non plus, elles défileront la nuit prochaine.

 

Sur l'un des chars de Mangueira il y avait Beth Carvalho. Que je suis contente de l'avoir au moins aperçue !!!

 

Quelle nuit extraordinaire j'ai vécu ! Gravée pour toujours dans ma mémoire.

 

Arrivée à la pousada, j'ai pris le petit déjeuner que Sandra m'a servie avec son habituelle gentillesse, et je lui ai proposé les cahiers et crayons que je devais donner à Juliana pour son association, et qui n'a pas eu le temps de me rencontrer durant mon séjour. Elle accepte avec grand plaisir.

 

Dodo quelques heures

 





22/04/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres