Samba um dia, samba sempre

Samba um dia, samba sempre

Lundi 7 mars 2011

Lundi 7 mars 2011

 

En rentrant du sambodrome, je prends mon petit déjeuner, un doliprane et je file dormir un peu.

 

En milieu d'après midi je quitte la pousada pour aller à la recherche de quelque chose à manger. Je me retrouve à nouveau dans un bloc de rue.

 

J'aime l'idée de danser le samba dans la rue. J'aime déja beaucoup moins l'idée de me retrouver prise dans la foule et ne plus savoir comment ni quand je vais pouvoir en sortir. Et puis tous ces mecs qui pissent partout, non vraiment ce n'est pas le Rio que j'aime.

 

Je n'ai pas envie d'aller au resto seule. Heureusement, je trouve un endroit qui vend des pao de queijo (des petites boules de pain au fromage). Mmmmm adoro !!!

 

Vers 21 hrs, je décide de monter voir le défilé de cette nuit à la télé. Je saisis les 2 télécommandes et m'installe dans le canapé, mais je n'ai jamais pu voir la moindre image... Moi et la technologie moderne... Heureusement que j'ai mon ordi portable et internet. C'est quand même moins bien, mais c'est déja ça.

 

De la pousada j'entends distinctement le feu d'artifice qui annonce le début du défilé de Uniao da Ilha. J'ai aimé les fantasias girafe et zèbre. J'ai aimé le char avec la lionne et ses lionceaux.

 

Deuxième école à défiler cette nuit : Salgueiro. Chars et fantasias superbes. Sur un char, il y a des filles qui font de la pole dance.

 

Problème, Salgueiro dépasse son temps. De 10 minutes. A la dispersao, on en voit qui pleurent...

 

Troisième école de la nuit : Mocidade Padre Miguel. La commissao de frente, le premier couple de mestre-sala et porte-bandeira, les bahianaises, le carro abre-ala avec les rennes, la première ala sont blancs. Tout en blanc. Une procession de blanc.

 

ça en jette je trouve !

 

J'ai aimé aussi la ala (la section) avec l'hommage à toutes les écoles spéciales. Ils ont terminé juste à temps.

 

Grande Rio est la 4ème école de la nuit. Il est 2 heures du matin quand Grande Rio entre dans le sambodrome sous une pluie torrentielle. Je ne tiens plus, je finis par m'endormir.

 

 




02/05/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres